Archives de l’auteur : Thomas Pellard

Fichier style LaTeX pour les thèses

Je viens de mettre en ligne le fichier style LaTeX pour les thèses en sciences humaines que je propose dans le cadre de la formation LaTeX de l’INALCO.

Ce style respecte les directives de l’école doctorale de l’INALCO concernant la présentation des thèses de doctorat, mais il est prévu pour pouvoir être adapté à des mémoires de master ou d’habilitation, et aux travaux réalisés dans d’autres institutions.

Les commentaires et suggestions sont les bienvenus.

La dernière version des fichiers peut être téléchargée librement sur ma page bitbucket à l’adresse: https://bitbucket.org/tpellard/theseinalco

Découverte historiographique linguistique: Des courses hippiques aux anguilles

En effectuant des recherches bibliographiques en ligne, je suis tombé par hasard sur le manuel de japonais (A handbook of colloquial Japanese) de 1889 (2e édition) de Basil Hall Chamberlain (1850–1935), un des premiers japonologues. En plus d’être un témoignage de la langue japonaise de la fin du XIXe siècle, il est intéressant d’un point de vue de l’historiographie linguistique. Continuer la lecture

Harmoniser les polices du texte et des mathématiques

Bien que les sciences du langage soient classées parmi les sciences humaines et sociales, les mathématiques y jouent un rôle important: théorie des langages formels et des automates, théorie de l’information, statistiques et probabilités, logique formelle, etc. Comme évoqué précédemment, il n’est donc pas rare en linguistique d’avoir à noter quelques symboles et formules mathématiques.

LaTeX est particulièrement recommandé pour la mise en forme des formules mathématiques, puisqu’il a été créé dans ce but et reste sans doute insurpassé à ce jour. Pour cela, LaTeX utilise un système de polices propres. Si l’on change la police du texte de base avec XeLaTeX, la différence avec la police mathématique est flagrante. Continuer la lecture

Utiliser les variantes stylistiques d’une police

Dans le billet précédent, nous avons passé en revue différentes polices pour la linguistique. Nous avons vu que certaines proposaient des variantes de caractères pour les lettres grecques et pour la version italique de certaines lettres latines dans le cas de notations phonétiques. Ce billet explique comment utiliser ces variantes. Continuer la lecture

Philologie numérique japonaise (2)

J’ai expliqué précédemment l’intérêt des corpus numériques et passé en revue quelques projets existant pour le japonais. Quelles pourraient être les caractéristiques d’un corpus numérique idéal? (bien sûr ce qui constitue un corpus idéal dépende beaucoup des problématiques et usages de chaque chercheur) Continuer la lecture

Philologie numérique japonaise (1)

Le développement des nouvelles technologies et notamment des corpus informatisés et annotés permettent le développement d’une philologie numérique, qui a le potentiel d’amener une véritable petite révolution dans le domaine de la linguistique historique. Je propose ci-dessous au lecteur intéressé quelques liens, et je lance quelques idées sur des développements souhaitables. Continuer la lecture