Sur les lectures sino-japonaises fantômes

Les dictionnaires japonais de caractères chinois (kanwa jiten 漢和辞典) contiennent parfois des erreurs, ou plus précisément des extrapolations spéculatives. En particulier certaines lectures de caractères sont des fantômes, inventés par les éditeurs sur la base d’autres caractères de même prononciation ou de même rime ne chinois médiéval, la source du sino-japonais. Continuer la lecture

Exemples linguistiques avec LaTeX (1)

Exemples numérotés et glosés

Les travaux en linguistique sont naturellement illustrés d’exemples. Pour un maximum de clarté, on fait précéder ces exemples d’un numéro permettant de s’y référer et on les présente séparés du texte principal. Il est également d’usage, notamment quand il s’agit d’une langue autre que l’anglais et que la langue dans laquelle le travail est rédigé, de donner une glose interlinéaire morphème par morphème et alignée mot-à-mot. C’est-à-dire que sous chaque mot de la ligne du texte original est alignée une glose, et le mot original comme la glose sont segmentés en thèmes et affixes. Le système standard est celui des Leipzig glossing rules.

Traitements de texte vs. LaTeX

Formater de tels exemples glosés et s’assurer de leur bonne numérotation vire rapidement au cauchemar si l’on utilise un traitement de texte. Par contre, avec LaTeX, rien de plus facile. L’avantage majeur avec LaTeX est que le retour à la ligne se fait automatiquement, tout en conservant les alignements bien sûr, tandis qu’avec un traitement de texte, il faut couper à la main les exemples longs, mais tout changement de police, taille, ou marges obligera à tout recommencer. Continuer la lecture

Réaliser une carte avec R (2)

La première partie du tutoriel nous a permis de réaliser une carte descriptive simple à partir d’images de fonds de cartes téléchargées depuis un serveur en ligne. Dans cette deuxième partie, nous allons apprendre à utiliser des données de systèmes d’informations géographiques (SIG) afin de réaliser des cartes vectorielles affichant des divisions administratives. Continuer la lecture

Faire une thèse en sciences humaines avec LaTeX

Je viens de mettre en ligne le document de la formation LaTeX que j’assure à l’école doctorale de l’INALCO: https://hal.archives-ouvertes.fr/cel-01527916

Résumé : LaTeX est un puissant système d’édition de texte particulièrement bien adapté à la production de documents longs et complexes comme une thèse. Il permet notamment d’automatiser la création de la bibliographie, de la table des matières, des index, etc., de garantir la cohérence du style et de la numérotation des chapitres et sections, et d’avoir une mise en forme de qualité professionnelle. LaTeX permet de faire beaucoup plus de choses que les traitements de texte courants et permet également de créer soi-même de nouvelles commandes afin d’étendre ses fonctionnalités.

Ce cours s’adresse particulièrement aux étudiants en sciences humaines et à ceux qui ont à gérer des documents multilingues contenant des écritures complexes et ou rares.

Ce billet peut être cité de la façon suivante: Thomas Pellard, « Faire une thèse en sciences humaines avec LaTeX », Cipanglossia, 1 juin 2017, http://cipanglo.hypotheses.org/343.

Fichier style LaTeX pour les thèses

Je viens de mettre en ligne le fichier style LaTeX pour les thèses en sciences humaines que je propose dans le cadre de la formation LaTeX de l’INALCO.

Ce style respecte les directives de l’école doctorale de l’INALCO concernant la présentation des thèses de doctorat, mais il est prévu pour pouvoir être adapté à des mémoires de master ou d’habilitation, et aux travaux réalisés dans d’autres institutions.

Les commentaires et suggestions sont les bienvenus.

La dernière version des fichiers peut être téléchargée librement sur ma page bitbucket à l’adresse: https://bitbucket.org/tpellard/theseinalco

Ce billet peut être cité de la façon suivante: Thomas Pellard, « Fichier style LaTeX pour les thèses », Cipanglossia, 17 mai 2017, http://cipanglo.hypotheses.org/340.

Découverte historiographique linguistique: Des courses hippiques aux anguilles

En effectuant des recherches bibliographiques en ligne, je suis tombé par hasard sur le manuel de japonais (A handbook of colloquial Japanese) de 1889 (2e édition) de Basil Hall Chamberlain (1850–1935), un des premiers japonologues. En plus d’être un témoignage de la langue japonaise de la fin du XIXe siècle, il est intéressant d’un point de vue de l’historiographie linguistique. Continuer la lecture